750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 14:10

Suan 3

Je flânais aux alentours de midi dans le Suan Luang market, au milieu des rideaux de fer baissés et des venelles désertes (des moments comme je les aime, à contretemps, explorant la face inversée d'un lieu), dans un marché encore plongé dans le sommeil (le soir est le meilleur moment pour y faire un tour et dîner sur un coin de table en plastique), quand le ciel gris eut l'idée de crever et la pluie de s'abattre sur la capitale. Une vraie pluie de mousson - puissante, chaude et brève.

Suan 5

Ayant trouvé abri sous un auvent, j'avisais une femme roulant des morceaux de poisson cru dans de la farine qu'elle plongeait ensuite dans un wok rempli d'huile bouillante. L’appétit me vint avec les yeux et j'entrais dans le restaurant absolument désert après avoir échangé quelques mots avec cette femme adorable, mère de famille et épatante cuisinière.

(Suan 11)

Installés autour d'une table longue recouverte de légumes, les doigts affairés à peler ou bien à débiter de somptueux légumes dans une joie certaine comme dans la nonchalance, les enfants travaillaient en famille et ne s'en portaient pas plus mal. Rien ne pressait, aussi prenait-on tout le temps du monde pour déshabiller une gousse d'ail. On avait la plaisanterie facile, le rire immédiat et on se racontait des anecdotes au sujet de la nuit dernière, quand on ne s'absentait pas pour faire un saut au 7 Eleven tout proche pour en revenir avec une boisson gazeuse. Une conception du travail qui m'enchantait.

Suan 22

J'avais également de bonnes raisons de m’extasier sur ce plat de poisson qui arriva fumant accompagné d'une portion de riz blanc. C'était carrément divin, assez relevé, cuisiné au poivre, à l'ail et à la sauce soja, irrésistiblement gélatineux et transcendé par une touche de vin blanc qui en réalité n'en était pas, m'apprit la dame, un doux parfum alcoolisé qu'il fallait plutôt aller chercher du côté de ce légume vert, celui-là même qu'elle me montrait, désolée d'être dans l'incapacité de me donner d'autres explications, barrière de la langue oblige.

Suan 4

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Aaah, la Thaïlande :') Ca me rappelle tant de bons souvenirs culinaires
Répondre

  • : Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens