750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 08:30

Playtime-1.JPG

Les gens qui détestent comme moi les films de Jacques Tati auraient tort d’ignorer cette nouvelle adresse pour la seule raison qu’elle empreinte au célèbre réalisateur le titre d’une de ses œuvres majeures. Si le cinéaste excellait dans l’art de jeter sur le monde un regard neuf et acide et rendait brillement compte à l’image de la standardisation du monde moderne et de ce que celui-ci pouvait avoir de burlesque, la cuisine de Viveka Sandklef et Jean-Michel Rassinoux, le couple franco-suédois qui avait affolé Bagnolet avec leur Indigo Square, crée à son tour l’évènement autour d’une carte lumineuse, pleine d’envie et d’optimisme, colorée et baignée dans le jus de la vie, qui est pour tout dire le soleil de cette rentrée.

Playtime-2.JPG

S’il existe une adresse capable de rendre heureux, de vous faire oublier une journée d’octobre grisâtre et pluvieuse, sitôt que vous franchissez le seuil du restaurant, c’est bien Playtime. Cela tient d’abord à sa déco vintage réalisée entièrement de la main de Viveka Sandklef, laquelle impressionne par sa maitrise, son souci du détail et son perfectionnisme qui en plus de l’avoir amené à multiplier les démarches pour acquérir l’objet convoité, lui aura fait franchir un océan pour aller dénicher en Californie la seule société fabriquant ces chaises colorées qui donnent son identité au restaurant, au même titre que les luminaires «Spiderman», semblables à de longs bras articulés.

L’air de rien, Viveka a accompli de véritables prouesses pour restituer une ambiance des années 50 et 60 élégante, feutrée, effleurée par la modernité. Aussi, on ne s’étonne qu’à moitié lorsque Viveka nous apprend qu’elle fabrique ses propres pigments, ceux-là même ayant servi à cette peinture gris souris qui recouvre les murs, sans compter qu‘elle reçoit fréquemment des propositions de clients souhaitant bénéficier de ses talents de décoratrice d’intérieure afin de réaménager leur domicile. Mais, comme dira Viveka en guise de conclusion, ce qui se passe là bas en cuisine est tout aussi important, sinon plus.

Playtime-3.JPG

A peine disparue (il en va de l’apparition de Viveka comme des fées dans les contes) et comme s’accrochait encore dans ma mémoire le dernier sourire que voulut bien semer son charmant visage, l’entrée faisait son apparition sur la table, qui était une petite pizza aux tomates séchées, roquette, crevettes grillées comme on peut réaliser sans peine à la maison ou mieux, à la campagne dans un four à pain, sauf que celle-ci était autrement exceptionnelle avec son concassé de tomates légèrement sucré, ses grains de poivre frais, ses touches de fromage frais qui donnaient à cette entrée de l’ampleur ainsi qu’une vivacité tant en terme de couleurs que de goût.

Playtime-4.JPG

Lui aussi tourné vers la lumière, vers le vivant et aussi le voyage (les références asiatiques ponctuent les créations, tout en finesse et discrétion), le filet de bonite en croute de noisettes avec son coulis de betteraves jaunes à la cardamone et son risotto croustillant à l’estragon tape dans le mille et mérite tous les éloges. Fidèle à l’intitulé, le plat est une merveille de précision ou chaque détail dont la présence n’est pas fortuite à son importance et joue à fond le rôle qui lui est attribué - une ambition qu’on retrouve dans les parti pris décoratifs du restaurant. En bouche, c’est un va et vient de saveurs toutes aussi imprévisibles et surprenantes les unes que les autres, un régal de chaque instant ou chaque bouchée s‘illumine d‘un rayon intérieur, de quoi rester ébloui, extatique et stupide.

Avec ça, l’entrée et le plat ne reviennent qu’à 18 euros et le menu complet à 22 euros. Autant dire qu’on fait déjà parti des habitués.

 

 

Playtime

5 rue des Petits Hôtels

75010 Paris

Tel: 01 44 79 03 98

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

  • : Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens