750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 18:00

Lac-6.JPG

Instantanément on pense au Montana, aux Rocheuses voir au Klondike et la fameuse ruée vers l'or qui enflamma la région.

Lac-7.JPG

Surgissent en rafales les scènes parmi les plus hilarantes du chef d’œuvre de Charles Chaplin en même temps que des pages arrachées à Jack London et son désenchanté Radieuse Aurore. Inutile de fermer les yeux, de forcer la concentration: par temps gris et froid quiconque est disposé à se laisser happer par la fiction peut sentir derrière lui, s'enroulant autour de son cou, l'haleine lourde de fièvre et d’alcool des mineurs en quête au mieux d'un filon, au pire d'une poignée de paillettes arrachées à la terre au prix de leur vie.''De l'or ! De l'or !''

--Lac-2---copie-1.JPG

On raconte que la ruée du même nom n'a pas commencé autrement que par ces mots lancés à la face incrédule de blancs becs par le prospecteur Sam Brannan, laquelle nouvelle se rependit comme une traînée de poudre aux quatre coins des États-Unis, s'en allant surprendre tels les rats du conte des frères Grimm lancés en file indienne derrière le joueur de flûte d'Hamelin, le fermier sur sa charrue, l'avocat au milieu de ses dossiers, la putain au milieu de ses cartons à chapeau, tout ce beau monde emboîtant le pas à 100 000 autres mineurs en herbe dont nombreux ne revirent jamais leur Arkansas natal.

Lac-3-copie-1.JPG

Des parois déchiquetées des Rocheuses aux contreforts vallonnés du Klondike en passant par les lacs impassibles du Montana aux eaux turquoises du Parc national des lacs de Plitvice il n'y a donc qu'un pas qu'il n'est pas saugrenu de franchir en ces heures de faillite gastronomique (le ventre vide décoiffe l'imagination), les environs consistant en deux hôtels se regardant en chiens de faïence où l'on se nourrit plus qu'on y mange, d’où ma décision de m'en tenir au thé et à une poignée de fruits secs.

Lac-8.JPG

D'abord, devant cette succession de 16 lacs reliés entre eux par des chutes d'eau et entourés par des collines boisées on a tout sauf faim, sinon d'encore d'autres lacs, d'autres chutes tumultueuses qu'on ne se lasse pas d'admirer depuis les passerelles en bois et les sentiers serpentant autour du parc.

Lac-9.JPG

Ce qui se voit à l’œil nu et dont on en se lasse pas c'est par exemple les travertins d'algues et de mousses sédimentées, l’enfilade de mares caressées par la lumière blanche du matin qui se fait bientôt frisante et chaude avant de faire biller comme du cristal les eaux peu profondes - dont la couleur évolue en fonction de la quantité de minéraux et de micro-organismes contenus dans l'eau - habitées par des légions de truites et coiffées à l'occasion de nénuphars dont la couleur importe peu. De la matière en foison pour amateurs de cartes postales.Lac-10.JPG

 


Parc National des Lacs de Plitvice

www.plitvicka-jezera.hr

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

  • : Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens