750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 07:01

(Zadar 2)

Le Père Noèl à Zadar, pour de vrai. Il aura garé son traîneau dans la vieille ville entre deux vestiges romains.

Zadar 4

Séché aux rayons du soleil après sa baignade en bas des marches de la promenade, on le reconnaît immédiatement à sa bedaine triomphante, sa barbe et son bonnet de fourrure à pompon (une paire de lunettes rouges achevant de lui donner une lointaine ressemblance avec Michel Polnareff), à défaut d'avoir revêtu (en connaissance de cause) son manteau rouge à capuchon.

(((Zadar 5)))

On le croirait venu avec son orchestre, une bande de lutins facétieux sous valium. Détrompons-nous, ce ne sont que les soupirs mélancoliques et éprouvant pour les nerfs vomis par les marches en pierres ajourées au moyen d'un ingénieux système de tuyaux et de soufflets, lesquels sons exaspérant au possible montent en intensité chaque fois qu'un bateau vient à passer.

(Zadar 6)

Certains disent que la musique produite par cet Orgue Marin de 75 m de long composé au total de 35 sons rappelle le chant de sirènes. Allez savoir, toujours est-il qu'on a pendu des architectes (Nikola Basic, en l’occurrence) pour moins que ça.

(Zad 1)

Beaucoup plus inspiré et prenant tout son sens la nuit une fois que les disques de lumières se déclenchent, le Salut à la Lumière du même récidiviste Nikola Basic consiste en un disque de 22m de diamètre garni de 300 plaques de verre à couches multiples composées de modules photovoltaïques qui emmagasinent l'énergie solaire pendant la journée pour produire la nuit un stupéfiant jeu de lumière. Un écran consultable par le quidam indique la production énergétique momentanée, laquelle cumulée à l'année atteint les doigts dans le nez les 46500 Kw, de quoi en plus fournir l'énergie nécessaire au monument, mais surtout alimenter la rive et tout le système d'éclairage du port.

(Zadar 7)

Revenons à des choses plus terrestres voir aquatiques comme ce dîner chiche mais princier qui se révèle être un généreux morceau de pain sec de forme ovale garni d'une friture d'anchois pêchés dans la mer adriatique.

Zadar 3

Dégusté face au soleil couchant, à l'écart de la foule amassée sur les marches qui rappelle les ghats de Bénarès, ce repas qui vaut tous les risotto dalmates et autres poissons nobles grillés (du moins pour le moment, tant que l’appétit tarde toujours à se manifester), me fait me sentir parmi le plus heureux des hommes.

Zadar 9 

Partager cet article
Repost0

commentaires

  • : Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens