750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 16:00

(Book 1)

Le dimanche matin ce pourrait devenir un rituel, à la Neilson Hays Library, musarder dans les rayonnages de livres en langue anglaise, feuilleter la presse anglo saxonne et petit déjeuner dans la galerie café attenant d' une pâtisserie, pourquoi pas une mini tarte au citron, laquelle vaut vraiment le détour, et d'un thé bien corsé. 

Le dimanche matin, justement, le petit jardin garni de frangipaniers ne manque pas d'enfants thaïlandais qu'on retrouve une fois déchaussés dans cette petite section de la bibliothèque qui leur est allouée, où on lieu des lectures et des ateliers qui est encore la meilleure façon pour eux d'apprendre la langue de Shakespeare.

Bien plus âgée est la bibliothèque (90 ans) dont l'histoire est digne de celle du Taj Mahal, avec son lot d'amour, de deuil et de chagrin. D'ailleurs, cette bibliothèque n'est-elle pas surnommée à juste titre par certains Bangkokiens la bibliothèque de l'amour?

Book 3

L'amour en question était celui qui unissait dans la dernière moitié du 19 ème siècle le docteur Thomas Heyward Hays, un physicien de grande renommée et une jeune missionnaire, Jennie Neilson. L'une des grandes passions de Jenny était la Ladie's Library Association, un organisme de bienfaisance dont elle resta membre une une vingtaine d'années, laquelle s'employait à recueillir des fonds dans l'idée d'ouvrir une bibliothèque pour expatriés anglophone dont le nombre ne cessait alors de croître, les livres étant jusque là stockés dans une résidence privée. Hélas, emportée par le choléra en 1920, Jennie ne vit jamais son rêve se réaliser.

Book 2

Inconsolable, le docteur Hays soucieux d'honorer la mémoire de sa bien aimée engagea un architecte italien (Mario Tamagno, auquel on doit notamment la gare de Hua Lamphong et le mythique Oriental Hotel) et fit bâtir sur Surawong road ce bel édifice surmonté d'une rotonde au sommet de laquelle il fit graver des inscriptions dédiées à Jennie. Si on appelle ça l'amour fou.

((Book 4))

Une fois franchi dans sa totalité un soi et débouché quelques centaines de mètres plus tard sur Silom qu'on remonte vers Sala Daeng, on arrive sur Convent Road qui a la particularité d'abriter de nombreuses et excellentes cantines (Somtam Convent en est une), des éventaires et cuisines roulantes qui tiennent largement le cap, ainsi qu'un quartier populaire où survit encore un peu de l'âme du Bangkok d'antan. Non loin de là, à proximité de l'ultra bruyante North Sathon Road se trouve un havre de paix très apprécié des bangkokiens et relativement méconnu des touristes, qui abrite à la fois un restaurant composé de trois salles bien distinctes, une école de cuisine, un centre de soins et un petit potager fourmillant d'herbes rares.

Book 5

Temple de la cuisine traditionnelle, déjeuner ou dîner chez Naj est une expérience inoubliable. Pour une première visite je recommande vivement de partager l'impeccable plateau de petites entrées (Toong Tong, Krathong Tong, Mee Krob (!), poulet au saté et Por Pear Thod) que l'on peut s'amuser à combiner avec du poulet aux herbes cuit à l'étouffé dans une feuille de bananier, une spécialité qu'on trouve fréquemment dans la rue mais qui reste incomparable avec les produits et le tour de main et la petite touche de Naj, d'un raffinement exquis.

Book 6

Book 7

Les gambas à la sauce de tamarin auxquelles hélas la photo ne rend pas justice restera comme l'une de mes expériences à Bangkok les plus mémorables, sinon la plus mémorable. Autant dire que rien ne m'avait préparé à cela.

Book 8

Trois gambas décortiquées recouvertes d'une montagne d'épices, d'herbes, d’échalotes, d'oignons frits et j'en passe, sur laquelle vient se coucher une sauce tamarin qui voit convoler en noces endiablées le salé et le sucré. L'expérience est purement orgiaque et ne risque pas d'être oubliée de sitôt.

 

The Neilson Hays Library

195 Surawong Rd

www.neilsonhayslibrary.com

 

Naj

42 Convent Road

www.najcuisine.com

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

  • : Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens