750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 03:00

(H 1)

Mae Hong Son porte bien son nom de ville des trois brumes. Tôt, le matin on ne distingue même que ça. Ce n'est alors pas d'autre bonheur que de commencer la journée avec une tasse de thé récolté dans les hauteurs, à Mae Aw, précisément, si proche (44 km) mais aussi distante de par sa culture et sa population, on le verra, qu'une autre planète.

(Hong 1)

Une fois la brume dissipée nous avons sous les yeux une grosse bourgade relativement reculée et prisée des touristes qui y trouvent une bonne base de départ pour se lancer dans des treks d'un ou plusieurs jours.

H 2

C'est que ce chef lieu de la province du même nom à l'atmosphère très détendue ne manque pas d'intérêt, entre ses vallées verdoyantes, ses grottes, ses cascades, ses sources d'eau chaude, ses deux parcs nationaux forestiers et ses montagnes boisées parsemées de tribues montagnardes (Hmong, Karen, Lawa) dont certains de ses locataires descendent vendre le produit de leur cultures au marché. Ce lac, justement, dans lequel se baignent à l'occasion des éléphants, à force de l'avoir sous les yeux on l'aurait presque oublié. Il n'est pas bien grand mais fait son petit effet avec son temple aux stupas dorés qui s'élancent dans le ciel avec la meilleure volonté du monde et ces communautés montagnardes descendant des environs en début de soirée pour installer sur la promenade leurs étals de nourritures et d'artisanat qui est un joli spectacle plein d''odeurs et de couleurs.

Hong 3

Ils avisent leur emplacement, immobilisent le chariot, font chauffer le grill, jettent au bord de l'eau des nattes, dressent de petites tables en bois et tout ce que nous avons à faire c'est de retirer nos chaussures, nous asseoir et croiser les jambes pour nous régaler pourquoi pas de poisson d'eau douce grillé parfumé au gingembre, d'une salade de papaye et de riz gluant. Exactement comme au Laos.

(H 4)

Le lendemain, c'est une autre affaire que de se lancer dans une longue marche de 17 km en compagnie d'un guide et de son chien.

(((H 10)))

Aucune envie de traverser les villages de réfugiés padaung dont les femmes aux longs cous sont devenues une véritable attraction touristique au même titre que les grottes ou les cascades dont je me passe également très bien.

H 5

Encore moins tenté par la visite des villages karen aux allures folkloriques. Plutôt court-circuiter les agences de tourisme égrainées autour du lac et se faire déposer à quelques kilomètres de là, dans un hameau couché au bord d'une rivière, la traverser sur une barque malingre taillée dans un tronc et marcher tout droit une petite demi heure pour atteindre après quelques rizières et une fraction de jungle la maison d'un agriculteur qui renseignements pris est disposé à m'emmener marcher, c'est à dire entreprendre une grande boucle entre rizières, jungle et forêt.

H 7

(((H 11)))-copie-1

L'homme, un shan, qui ne parle pas le moindre mot d'anglais (et c'est tant mieux) aime et connaît sur ses doigts sa montagne qui est un peu son jardin privé.

H 6

L'absence presque éloquente d'informations qu'il pourrait fournir est compensée par son attention à la nature, à chacun de ses bruissements, au respect et l'intérêt qu'il lui porte.

H 8

Laquelle n'est pas oubliée et même honorée lorsque vient le moment de s’asseoir sur une souche pour partager notre maigre repas.

H 3

Geste délicat et touchant à la fois qui le voit prélever un peu de notre repas pour le déposer sur une feuille qu'il s'en va suspendre entre plusieurs branches entrelacées en guise d’offrandes aux dieux de la forêt.

H 9

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

  • : Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens