750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 17:20

Bistrot Paul Bert 1

Il n’est pas exagéré d’avancer que la rue Paul Bert est la rue de la gastronomie par excellence. Modèle du genre, elle s’ouvre sur Les Funambules, un troquet plutôt sérieux qui mitonne des salades géantes servies dans un saladier, se poursuit par La Cocotte une librairie «du goût» pointue et pas opportuniste, puis c’est la voie royale, sur une centaine de mètres une rafale d’adresses impeccables qui font tourner la tête des parisiens comme des touristes avisés ou dans un mouchoir de poche se succèdent Unico, Le Temps au Temps, Le Bistrot Paul Bert, L’écailler du Bistrot jusqu’au bouquet final, le très médiatique Chardenoux de Cyril Lignac, figure de proue et poumon de l‘assemblée.

Bistrot Paul Bert 2

L’avantage de déjeuner dans le cadre un soupçon rétro et jauni du Bistrot Paul Bert tient au fait que l’atmosphère est assurément plus populaire, plus parisienne et canaille qu’en soirée ou l’afflux de touristes fait prendre au restaurant des allures de grande kermesse. Aussi, le menu complet à 16,50 € attire une clientèle décontractée, commerçants et employés du coin qui viennent se régaler d’une cuisine bistrotière et gourmande rondement menée tout en faisant sauter le bouchon d’une excellente bouteille. En revanche, si la pièce de bœuf sauce au poivre accompagnée de ses frites maisons et de sa salade avait de quoi me faire saliver, les 34 euros qu’il fallait débourser pour en s’en régaler me semblaient excessifs et pas vraiment justifiés. A ce prix là, le menu également à 34 € me semblait plus raisonnable, ce qui ne m‘empêcha pas pour autant de rouler pour celui à 16,50 €. Question de porte monnaie, en quelques sortes.

Bistrot Paul Bert 3

Les champignons de Paris à la crème, lardons et œufs pochés à la vigneronne ouvraient le bal, carrément délicieux. Le vin rouge embarque son petit monde pour une folle équipée quand le pain à la fois alvéolé et croustillant fait table rase de la moindre miette, le moindre relief.

Bistrot Paul Bert 4

Dans la continuité, l’émincé d’onglet de bœuf au poivre et sa purée maison ne sont pas en reste: viande tendre, sauce affolante, purée juste parfaite, encore une fois le pain est réquisitionné d’urgence pour faire disparaitre la moindre trace du festin.

(Bistrot Paul Bert 5)

Une petite claque avant de partir, histoire de n’être pas en reste: la glace au fromage blanc, légère, délicate, délicieuse comme une compression de paradis. Un déjeuner sans l’ombre d’un nuage.

 

 

 

Le Bistrot Paul Bert

18 rue Paul Bert

75011 Paris

Tel: 01 43 72 24 01

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

  • : Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens