750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 18:20

((Taverne 1))

De la province chinoise du Shaanxi (capitale Xi'an, autrefois point départ de la route de la soie, mondialement célèbre pour son armée enterrée en terre cuite, hommage du premier empereur Qin à ses vaillants soldats), je me souviens de la grande diversité de xiaochi, ces petits plats de rue qui pullulaient dans les quartiers musulmans dont la communauté est relativement importante.

Taverne 3

Dans des ruelles non asphaltées et détrempées, il n'y avait pas deux pas à faire pour tomber nez à nez avec une cantine proposant des kao rou, des brochettes de bœuf ou d'agneau grillé, ou bien du yangrou paomo, une spécialité de la région héritée du commerce de la route de la soie du fait des échanges avec les marchands arabes, soit une copieuse soupe de nouilles maison, flanquées d'un morceau de mouton et accompagné d'un morceau de pain sans levain qu'on émiette soi même.

On trouvait encore les maijiang mianpi, ces larges nouilles froides (qu'en Birmanie on mélange à la main) assaisonnées à l'huile de sésame, rehaussées de piment et de poivre du Sichuan, suintantes, un brin écœurantes et à ne recommander qu'à des estomacs avertis.

Taverne 4

C'est cette cuisine acide et épicée (le vinaigre est ici largement utilisé, quand aux épices du Sichuan voisin, elles règnent en maître) riche et roborative qui a troqué le riz pour la nouille, et bien plus, que se propose de nous faire découvrir la salutaire Taverne de Zhao qui n'est absolument pas un restaurant chinois de plus, mais le restaurant chinois qu'on n'attendait plus.

Taverne 5

Des maijiang mianpi rebaptisés pour l'occasion liangpi (la salade de nouilles froides translucides) à la salade de tripes de porc en passant par le tofu aux œufs de cent ans, la carte passe en revue quelques uns des classiques de la cuisine du Shaanxi.

Taverne 6

Les temps forts ce midi sont le Baiji, de délicieux morceaux de porc mijotés dans un bouillon épicé fourrés au cœur d'un petit pain rond (4 €), les travers de porc aux vermicelles à la vapeur (6,50 €), fondants et savoureux, une quelconque salade de papaye qu'il aurait été préférable de troquer contre la salade de poulet à l'huile de sésame et lait de coco; ainsi que l'incontournable pot de terre végétarien (7,80 €), une soupe légèrement pimentée aux vermicelles de riz, champignons, tofu, varech, hémérocalle jaune et chou de Shanghai, aussi imprévisible et succulent que le reste.

Taverne 8

 Taverne 7

 

La Taverne de Zhao

49 rue des Vinaigriers

75010 Paris

01 40 37 16 21

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

  • : Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens