750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 11:35

Rangoon-1-044.JPG

Le parcours de l’aéroport de Rangoon au centre ville m’est familier. A mi chemin nous longeons le lac entouré de verdure. Rangoon partage avec Bangkok cette caractéristique d’être mangée par la végétation jusqu’aux endroits les plus improbables. Chez la première, une grappe de palmiers se dressent entre deux immeubles contigus seulement d’une poignée de mètres, quand chez la seconde un marécage pourrit aux pieds d’un centre commercial. On devine dans ces deux villes la nature en embuscade, prête à reconquérir son territoire au moindre relâchement des hommes qui ne ménagent pas leur peine pour s’efforcer de la contenir. Il n’est que d’imaginer en pleine saison des pluies la végétation galopante, grignotant avec un appétit vorace la chaussée, les façades. Voilà ce qui me frappe une nouvelle fois que je gagne en taxi mon hôtel, cette nature ultra présente, ce vert chatoyant qui est la couleur dominante de Rangoon.

Rangoon-1-054.JPG

Il est bon de noter ces quelques lignes attablé dans une tea house sur une minuscule chaise en plastique, entre deux gorgées de thé dont je suis devenu un inconditionnel lors de mon précédent séjour. Il s’agit de thé indien additionné de lait condensé (très) sucré qui peut rappeler le chaï indien, mais seulement de très loin. Selon les régions, ce thé est servi déjà mélangé dans une tasse à café - ce qui est le cas à Rangoon - ou bien non mélangé dans un verre transparent, - dans le nord - ce qui donne une jolie juxtaposition de deux couleurs, la première jaune foncée et la seconde, en quantité nettement plus importante, brune.

Rangoon-10065.JPG

Rangoon 10066

On ne se prive pas de grignoter dans ces tea houses, comme par exemple au Lucky Flower, l’une de mes adresses favorites, un petit choix de samossa et de plats frugaux comme la purée de pois chiche ou de lentilles servie avec du pain ou bien des plats plus consistants, mais ce qui me plait par-dessus tout, c’est de m’y arrêter à n’importe quelle heure du jour et siroter ce thé dont je prolonge le plaisir en saisissant une de ces petites tasses rondes émaillées d’un petit récipient pour la remplir de thé birman prélevé dans un thermos.

Rangoon-10069.JPG

La qualité du thé varie d’une maison à l’autre et dépend sinon de la qualité des feuilles, également du moment de la journée auquel on se sert, le thé infusé matinalement offrant de meilleures garanties que celui servi en fin de journée dont les feuilles, lasses, ont perdu tous leurs arômes.

Rangoon-1-052.JPG

 

 

Lucky Flower

Bogyoke Aung San Road

En face du supermarché Ruby Mart

Rangoon

Birmanie

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

  • : Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens