750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 15:23

(AB 1)

On se pincerait presque pour le croire. Les rues de Phnom Penh vides de ses habitants et de ses véhicules, ses larges avenues où rien ne s'engouffre qu'un peu de poussière et un vent brûlant pareil à celui du désert (le mercure s'affole et franchit la barre des 35 degrés). Ce n'est pas la scène surréaliste d'un mauvais rêve ni un scénario catastrophe, le énième tournage d'un film sur l’évacuation de force de la capitale et de ses quasi deux millions d'habitants, ce jour funeste du 17 avril 1975 où Phnom Penh tomba dans les mains des Khmer rouges et se mua en ville fantôme pendant exactement 3 ans, 8 mois et 20 jours.

(AB 2)

Tout s’explique. Hier matin a débuté la seconde période de deuil de 7 jours, soit le tout premier des funérailles qui coïncide avec la crémation du roi Sihanouk décédé le 15 octobre à Pékin.

(AB 3)

Visible sur tous les écrans de télévision du pays, également à l'aéroport de Siem Reap où j'ai pu suivre en direct une petite partie des cérémonies, la procession funèbre aura vu en matinée se déverser dans le centre de Phnom Penh entièrement bouclé à la circulation, une véritable marée humaine qui a reflué comme un seul homme en début d'après midi après que la grande marche funéraire a accompagné la dépouille du roi du Cambodge du palais royal à l'esplanade du musée national où a été bâti pour la copieuse somme de 5 millions de dollars (source officielle du cabinet royal) le site de crémation qui accueille désormais les cendres royales.

AB 6

A mon arrivée, le centre était encore fermé à la circulation et la plupart de ses restaurants et commerces également, d'où cette ruée de certains expatriés les jours précédents vers les magasins d'alimentations et les produits de première nécessité, incités par plusieurs circulaires dont celle de l'ONU ayant mis en garde le personnel de ses agences du Cambodge contre de probables pénuries et les invitant par exemple à stocker un maximum d'eau minérale.

AB 4

On attendait 1 million de participants, ils étaient 1,5, voir 2 ont annoncé certains journaux qui ont manifestement perdu le sens des réalités. Après les festivités, dans la rue, au cœur même de ce silence assourdissant auquel jamais encore je n'ai goûté dans une capitale asiatique, c'était comme d'être seul au monde, rescapé parmi une poignée d'habitants.

(AB 5)

Le ruban verdâtre du Tonlé Sap, lui aussi était condamné au silence, sur lequel plus aucun bateau ne circulait. Quant à la promenade qui quelques heures encore auparavant devait être noire de monde, c'est à peine si on y croisait âme qui vive.

(AB 10)-copie-1

Le roi sera incinéré après demain, le 4 février. En attendant, la ville nous est grande offerte, servie sur un plateau. Au cours d'une ballade on ferait bien de s'arrêter déguster la meilleure crêpe vietnamienne (banh xeo) qu'il m'ait été donné de goûter de toute mon expérience (Vietnamienne y compris !).

AB 11

Oubliez les crêpes étouffe chrétien, malingres et luisantes de graisse du quartier chinois parisien et plus spécialement du surestimé Bambou, et admirez plutôt ce monument d'envergure époustouflante, ce paquebot croustillant à merveille avec sa pâte d'une légèreté désarmante, parfumée à ce je ne sais quoi qui la rend exceptionnelle. Du grand, du très grand art.

 

Magnolia

55 rue Pasteur, angle rue 242

www.magnolia.com.kh

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Ra-aaaaaa, Parisienne de coeur, Saigonaise d'adoption, roulant ma bosse en Asie du Sud-est pour le boulot ton blog tombe vraiment à pic !
Je rentre dans deux jours et j'ai hâte de tester tes adresses à Panam entre copines.
Mais à vrai dire, fana de "che", j'ai quasiment envie de laisser tomber mon voyage en France pour gouter le suong sa hat luu dans ta famille !
Pour ta collection : il faudra tester le tofu "chien" (frit) du restaurant Hai Lua (celui dans le quatier japonais, pres de Le Than Tong) et les "ribs" du night street food stall où je vais
souvent, angle de la rue Vo Thi Sau avec Dien Tieng Hoang!
chúc mừng năm mới & cung chúc tân xuân !
Répondre
F


Merci pour ces infos !



  • : Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens