750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 09:37

Dan 1

Le burger en toc de la saison c'est par ici, dans le ventre mou des Butte Chaumont, à deux crachats de ses grilles, ce qu'on imagine une brasserie à la papa reprise en main par un trio échappé du très discutable Fils à Maman et bricolée façon dine rnew yorkais vaguement intello (circonstance atténuante pour la clique, l'endroit ne manque pas de livres, et des bons avec ça).

Bof bof la carte, comme dirait Eva, griffonnée à l'arrache sur une ardoise et qui tient en une poignée de propositions pas vraiment renversantes (wrap de poulet, hush puppies, bavette, filet de lieu noir) si ce n'est que le forçat du coin s'en tirera à plus ou moins bon compte en faisant cracher ses tickets restaurant (14,50 € l'entrée/plat ou plat/dessert, 18 € le grand jeu). C'est toujours ça de pris.

(Dan 2)

Que dire sinon qu'on est sur le champ douché par la Caesar salad dégoulinante de sauce indus (noyée serait un euphémisme) ladite salade fichtrement salopée mais paradoxalement généreuse en savoureux blanc de poulet. Histoire de jouer avec nos nerfs.  

((Dan 3))

Pas de quoi s'exciter, donc, ni de faire gicler son venin sauf que dans l'échelle du temps on se situe précisément quelques minutes avant que ne déboule sur notre table cette chose exécrable, scandaleuse que certains appellent cheeseburger (compter 2 € de supplément). Une pure fumisterie, à commencer avec ces bunsservis même pas grillés, à température ambiante, quoi, oui oui, tout farineux, tout pâteux en bouche - non mais on est où là? On en a enfermés pour moins. Passons sur les frites même pas maison ou alors si mais carrément à côté de la plaque parce que archi sèches, sans saveur. Idem pour la viande dont la couleur vaguement rosâtre, le brillant de la carrosserie nous laissent circonspect. Et pour cause, c'est tout gras, sans goût dans ses entrailles, pas un brin de bestialité, d’où la mayonnaise et cette épaisse tranche de fromage de comté infâme fabriqué dans une éprouvette qui, pauvre d'elle, est bien entendue récalcitrante à fondre, la garce. Bref, on a connu plus nul que ce burger, seulement ça remonte à quand?

 

Danny Rose

84 avenue Secrétan

75019 Paris

01 42 06 44 21

www.danny-rose.fr

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

  • : Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens