750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 02:30

Rangoon-1-009.JPG

C’est une préparation de nouilles, de porc, de pois chiches, de tomates, de croutons, de noix de coco et que sais-je encore. Le diable, si j’ai retenu le nom de ce plat bamar sur lequel au dernier instant est versé un bouillon chaud et parfumé à la coriandre. Il ne me laisse pas un souvenir impérissable mais me convainc autrement plus que les soupes de nouilles shan goûtées l’année dernière à Mandalay et que les amateurs retrouveront très facilement dans les rues de Rangoon.

Rangoon-1-006.JPG

L’éventail pour se sustenter dans la capitale est très large puisque les gargotes improvisées sur la chaussée qui débordent quelquefois sur la rue, se succèdent à un rythme frénétique. Certaines rue comme la 19th Street donnent même l’impression le soir venu que Rangoon n’est qu’un gros estomac. Et ne parlons pas de Merchant Street.

Rangoon 1 015-copie-1

Détail touchant, les restaurateurs ont souvent fait dresser un petit autel sur un tronc d’un arbre, censé leur apporter protection et favoriser les affaires.

Rangoon 1 018 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

  • : Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens