750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 19:11

Pesc 1

C'était comme ça. Avec cette foule qui s'amassait autour des étals, ces vendeurs ambulants qui criaient leurs marchandises en incompréhensible dialecte sicilien, ces carnizzieri en retrait mais dont les hurlements semblaient couvrir le moindre son du mercato della Pescheria, et surtout ces voûtes séculaires, on se serait cru non pas à Catane mais bien dans le souk d'une ville portuaire de la méditerranée, au hasard Tanger.

Pesc 3

Tanger parce que ces gens accoudés à la balustrade s'y appuyaient comme au spectacle, un peu rêveurs, pareillement à la Terrasse des Paresseux d’où les tangérois contemplent la méditerranée et les côtes d'Espagne, si loin, si proches.

Pesc 4

Il suffisait de déambuler au grès de l'inspiration dans ce marché au poisson très animé (on le dit le plus grand, le plus vivant de toute la Sicile), s'arrêter goûter une moule réveillée d'un filet de jus de citron, reproduire l'opération avec un oursin qu'on mange avec une petite cuillère sur place ou bien en marchant (si on est pas heureux, alors), et faire halte devant l'étal d'un poissonnier débitant d'un geste assuré de larges tranches d'espadon. On avait presque le tournis devant la profusion d'espèces de poissons gisant sur les étals; c'était comme si la mer s'était renversée à nos pieds.

Pesc 5

On s'échappait de cette orgie à l'Antica Marina Osteria qui n'était même pas à 100 mètres, encore moins à 50 ou à 10 puisqu'elle avait littéralement les pieds dans ce marché, autant dire dans la mer. On ne s'en était point éloigné, en vérité. Quelque chose en elle nous attirait qui nous toujours nous y ramenait.

Pesc 6

La carte des poissons était belle, qui invitait au partage (les antipasti de la mer avaient ce pouvoir, imaginais-je, d'éteindre les rancœurs, de raviver les passions).

Pesc 7

On était bien content avec des involtini di sarde, des sardines roulées dans la tomate, la chapelure, le poireau et l'oignon.

Pesc 8

On l'était encore plus avec ces treccine ai gamberetti e pesto di mandorle (pâtes aux crevettes et pesto d'amandes) dont l'intitulé se suffit presque à lui même. On sentait la mer continuer de nous lécher les pieds, d'affleurer jusqu'au bord des lèvres.

 

Antica Marina Osteria

Via Pardo, 29

www.anticamarina.it 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

  • : Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens