750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 15:03
   
 Ouverte en juin dernier, la Cantine du troquet est la troisième adresse du basque Christian Etchebest et la plus abordable des trois, après le Troquet et le Grand Pan.

Insatiable, notre homme s'en est allé poser son accent du sud-ouest rue de l'ouest justement, au cœur du 14è. 

Composant en cuisine avec une équipe très jeune, souriante et chose plutôt rare dans la restauration, à la fois sereine et détendue (cette bonne idée de laisser discrètement la cuisine grignoter de l'espace sur la salle), Christian Etchebest montre en salle qu'il n'a rien perdu de sa malice et de son sens du détail. Aussi, une seule et unique ardoise géante fixée au mur suggère-elle aux clients installés à proximité de l'entrée de quitter leur chaise pour aller y détailler la carte s'ils souhaitent mettre un terme à cet appétit qui ne cesse de prendre des proportions envahissantes depuis qu'ils observent le ballet des magrets quittant la poêle frétillante pour aller se lover dans une assiette brûlante de désir, cette grillade coiffée au dernier instant d'échalotes ou bien ce poulet des Landes rôti dans son jus d'olive noire cueilli dans les fourneaux. Sur les tables, l'absence de nappe, les verres minuscules, les couverts présentés dans un pot, le pichet d'eau fraiche en alu, mais également ce pain de campagne signé Poujauran, cette bouteille d'huile d'olive Castelas, la fleur de sel, les cornichons ainsi que les petits piments dans leurs pot en grès émaillé, nous en disent long sur la personnalité de ce chef aussi facétieux que scrupuleux. Aussi ne s'étonne-t-on qu'à moitié lorsque la serveuse nous propose en plat du jour un hamburger maison. Reniflant dans un premier temps la blague potache visant à ratisser large, on est presque soulagé d'apprendre que le dit hamburger est élaboré à partir de pain Poujauran, de joue de bœuf et de fromage de brebis. Le voisin de table, pour l'avoir englouti en quelques bouchées confirmant qu'en plus d'être alléchant ce hamburger est succulent.
















L'ardoise brasse un large choix d'entrées allant du fromage de tête, des oreilles de cochon grillées à la terrine de boudin, aux œufs durs carottes (bien vu, l'assaisonnement bête comme choux mais délicieux à l'huile d'olive, excellente la mayonnaise maison corsée puisque relevée avec de la poudre de piments d'espelette), en passant par la rémoulade de céleri et copeaux de parmesan.

Côté plats, on n'est pas en reste: la poitrine de cochon Ibaiona se dispute le tournedos de lieu au jambon d'Ospital qui lui même fait les yeux doux à l'onglet de bœuf (bien grillée sur le dessus et d'un fondant à en pleurer, quoique les frites maisons, sèches et inanimées, n'aient pas été à la hauteur des espérances), en concurrence sérieuse avec la saucisse lentilles (unanimement saluée pour sa saucisse préalablement grillée et ne suintant pas le gras et ses lentilles croquantes à souhaits et très légers).

Les desserts n'ayant pas été visités, hormis la mousse au chocolat semi industrielle et naturellement pauvre en chocolat, on retiendra de la Cuisine du Troquet une adresse conviviale, pleine de charme et sans prétention. Soit à une petite exception près, le triomphe du goût et de la simplicité.



La Cuisine du Troquet

101 rue de l'Ouest

75014 Paris

Ouvert du lundi au vendredi

Compter 30 euros

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

  • : Food'up ! Food'down !
  • : Chroniques gustatives.
  • Contact

Mes addresses

Le Pré Verre (Cuisine et vins d'auteurs), 8 rue Thénard, Paris 5è

Asian Wok (cuisine Thai avec un zeste de fusion), 63 rue Oberkampf, Paris 11è

El Mansour (Le couscous Marocain de la capitale sinon de l'héxagone), 7 rue de la Trémoille, Paris 8è
Croccante (Spécialités siciliennes, cuisine régionale à couper le souffle), 138 rue Vaugirad, Paris 15è 

Rechercher

Pages

Liens